La M Re Sauvage D Une Langue L Autre Description D-Books Pdf

La M re Sauvage d une langue l autre Description d
13 Sep 2020 | 19 views | 0 downloads | 11 Pages | 386.68 KB

Share Pdf : La M Re Sauvage D Une Langue L Autre Description D

Download and Preview : La M Re Sauvage D Une Langue L Autre Description D

Report CopyRight/DMCA Form For : La M Re Sauvage D Une Langue L Autre Description D



Transcription

Synergies Pays Riverains de la Baltique n 5 2008 pp 25 35. Alain Trouv, Les nouvelles de Maupassant excellent susciter en quelques pages un plaisir de. lire entre surprise et reconnaissance d effets attendus L art du conteur tout. en compromis intuitifs invite cette coop ration sp ciale nomm e lecture. litt raire Pour qu une lecture puisse tre ainsi nomm e il faut concevoir. le litt raire non plus comme l apanage du scripteur mais en quelque sorte. comme le produit d un partage2, Pr cisons encore la diff rence des lectures sp cialis es la lecture litt raire. se pr sente comme une activit de synth se On peut ici rappeler la voie ouverte. par Kant qui relia le jugement sur le Beau la facult de juger r fl chissante. et ses proc dures mentales synth tiques L axiome fameux selon lequel Le. beau est ce qui est repr sent sans concept comme objet d une satisfaction. universelle Kant 1790 189 ne vaut que par r f rence l autre facult dite. facult de juger d terminante l uvre dans la production et l application des. concepts en sciences dures La verticalit de l une s oppose l horizontalit 3 de. l autre Autrement dit le plaisir esth tique en particulier litt raire ne peut. sans doute s prouver se dire et se porter la connaissance d autrui que par le. parcours de liens En cela il prend mod le sur le plaisir de lire le plus courant. qui synth tise intuitivement affects et actes d intellection Les th ories de l art. et de la litt rature comme jeu4 reposent elles aussi sur le principe d interaction. Elles invitent penser le jeu sur le double mode combin du jeu de r gles et. du jeu de r le5 La lecture litt raire d passe pourtant le mod le intuitif de la. lecture courante dire les motions prouv es les pens es forg es la rencontre. du texte d crivain implique la production d un nouveau texte d pliant dans un. expos concert ce que l criture litt raire premi re condense Les m taphores. concepts de la psychanalyse jouent un r le important dans cette reconfiguration. pas d art sans jeu avec le d sir pas d cho l effet esth tique sans exploration. des traces du d sir de ses masques et avatars L effet litt rature comme on. l appelait nagu re est ainsi appel s actualiser dans cette chambre d cho. le texte de lecture litt raire6 Ce texte second peut son tour exercer une. m diation entre l crivain et ses lecteurs Le d sir de lire comme le d sir. amoureux7 semble tributaire pour le meilleur et pour le pire d une relation. triangulaire Tentons d exemplifier la chose, Le titre La M re Sauvage programme l h sitation entre deux lectures sociale et. fantasmatique h sitation fond e sur l ambigu t morphologique de son second. terme Sauvage Patronyme pittoresque ou adjectif caract risant devenu. substantif Etait ce un nom ou un sobriquet demande le narrateur qui. semble cantonner l alternative dans les parages de la psychologie collective. D un c t un r cit mim tique dramatis de l autre une sorte de conte noir. relay par un imaginaire collectif et charriant son lot de figures mythiques. Les deux vont interf rer mais le texte de lecture est contraint par sa lin arit. un parcours pluriel l image peut tre des premi res relectures Soit. d crire successivement pour paraphraser Bertrand Gervais8 une lecture en. progression une lecture en compr hension et leurs effets combin s. La nouvelle s inscrit dans la s rie des r cits de guerre qui mettent nu une. certaine f rocit humaine aiguis e par le contexte de l occupation prussienne de. La M re Sauvage d une langue l autre, Description d une lecture litt raire. 1870 La structure en ab me prologue suivi d un r cit r trospectif annonce et. mime la vengeance atroce exerc e par la veuve Sauvage sur les quatre soldats. qu elle h berge en repr sailles de la mort de son fils L vocation liminaire des. coins du monde d licieux qui ont pour les yeux un charme sensuel pr c de. la d couverte de la chaumi re en ruines par le narrateur revenu quinze ans. plus tard dans ce pays aim de m me dans le r cit principal la bonne entente. de la m re Sauvage avec ses h tes fait place apr s la r ception de la lettre du. soldat Rivot aux pr paratifs du meurtre par le feu son accomplissement et. l ex cution de l incendiaire revendiquant fi rement dans un d fi l occupant. son geste Aussi la premi re d couverte r serv e au lecteur dans ce r cit porte t. elle non sur l issue annonc e mais sur le comment Comment la bonne femme. qui lui avait fait boire un verre de vin l dedans un jour de grande fatigue. finit par se conformer au sobriquet jusqu alors plut t appropri au mari vieux. braconnier tu par les gendarmes et son fils f roce destructeur de. gibier Quelle part d h ro sme conduit cette femme au peloton d ex cution. quel m lange de respect et de violence assum e la pousse prendre les adresses. de ses victimes faire en sorte que les m res des quatre doux gar ons soient. averties des circonstances de leur mort et de son r le d organisatrice. Le r cit r aliste d taillant l accomplissement de la vengeance s emploie. d sambigu ser ce que le lecteur commence par conjecturer Dates9 toponymes10. et patronymes uvrent en ce sens Le d nouement l ve en effet l quivoque. initiale Victoire Simon la Sauvage ce double nom jet la face de l officier. prussien tend ranger in extremis le vocable Sauvage dans la cat gorie. du sobriquet au m pris peut tre d une vraisemblance litt rale puisqu on se. demanderait alors pourquoi le soldat Rivot a adress son message Madame. Sauvage Quoi qu il en soit l art du conteur r aliste serait de dresser partir. d un fait divers tragique un portrait color et nuanc d une figure sur fond. de m urs11 Pas de haine a priori chez la m re Sauvage pour ses h tes elle. les aimait bien d ailleurs ses quatre ennemis car les paysans n ont gu re de. haines patriotiques cela n appartient qu aux classes sup rieures Seule la. douleur de m re convertit ce bon vouloir en fureur meurtri re lucide c est. tout le d tail de la ruse utilisant la confiance des soldats pour mieux ourdir. leur mort L histoire circonstancielle la mort du fils est dans cette optique la. responsable de cette conversion Le conteur Maupassant en profite au passage. pour fustiger le nationalisme guerrier et plaider la cause des pauvres ceux. qui souffrent enfin le plus cruellement des atroces mis res de la guerre. Je viens de r sumer quelques uns des effets les plus marquants d une premi re. lecture qui inscrit le texte dans la cat gorie des r cits de guerre aux c t s. de Boule de suif ou d autres narrations courtes Le p re Milon Saint. Antoine par exemple Certains d tails auront toutefois pu donner penser au. del d clenchant le d sir de relire et de laisser d river l imaginaire partir du. texte La lecture en compr hension suppose d abord la saisie et la reconstitution. d un feuillet du sens l oppos de la d sambigu sation voqu e l instant. L mergence de sens suppl mentaires voire oppos s r sulte d un jeu po tique. qui touche simultan ment trois aspects de l criture narrative flottement. des noms propres caract risation double sens et figuration symbolique. Synergies Pays Riverains de la Baltique n 5 2008 pp 25 35. Alain Trouv, Corr lativement c est un autre contrat et d autres r f rences architextuelles.
qui semblent orienter la lecture Laissant flotter les associations de sens ainsi. cr es on peut s adonner ici une variation textanalytique12. Quoi qu en ait le d nouement valeur rationalisante le nom et le sobriquet ne. font peut tre qu un La m re Sauvage renvoie une figure archa que dont. le r cit voile et r v le tour tour la face celle d une m re dot e des attributs. phalliques Sans doute le souci de vraisemblance pourrait il expliquer que Victoire. ait pris la place du p re et du fils par suite des circonstances qui ont limin ou. loign les deux hommes de la lign e Mais la vision se fait insistante elle tait. curieuse voir la grande Sauvage un peu courb e allant lentes enjamb es. par la neige le canon de l arme d passant la coiffe noire qui lui serrait la t te. Elle se superpose celle du fils grand gar on sec et f roce destructeur. de gibier Victor n a t il pas c d le devant de la sc ne narrative Victoire. De multiples fa ons le r cit va s attaquer l identit sexu e mettant en p ril. l difice de valeurs sur lequel il paraissait s difier Nul n en ressortira indemne. ni le narrateur du prologue ni son ami Serval dont nous n avons pas encore parl. et qui tient lieu de narrateur second dans le r cit proprement dit. D autres indices poursuivent la confusion entre la m re et le fils Leurs morts se. ressemblent Votre gar on Victor a t tu hier par un boulet qui l a cens ment. coup en deux parts crit C saire Rivot Face au peloton d ex cution la. m re finira presque coup e en deux image obs dante de la castration qui. rappelle la guillotine et la Terreur encore tr s pr sentes dans les esprits en. 1870 Reste s interroger sur l agent castrateur L officier allemand retrouve in. extremis les traits de l autorit criant au peloton ses ordres mais cette loi. se convertit aussit t en repr sailles incontr l es avec la destruction du ch teau. de Serval Quant aux soldats occupant la maison des Sauvage le narrateur. souligne leur c t enfantin et eff min leur chair blanche et rose d hommes. du Nord et leur fonction provisoire de substituts du fils absent on les. voyait nettoyer la cuisine frotter les carreaux casser du bois plucher les. pommes de terre laver le linge accomplir toutes les besognes de la maison. comme quatre bons fils autour de leur m re La connotation orale invite si. ce n est d j fait tablir d autres rapprochements, Entre m re et fils adoptifs se rejoue une sc ne qui ne vient pas de l observation. des temps de guerre mais remonte aux r cits archa ques Le nez crochu de. Victor Victoire rappelle la sorci re des contes cette mauvaise m re pr te. d vorer les enfants13 et les faire r tir comme dans H nsel et Gretel Les. similitudes demeurent toutefois partielles entre les deux histoires celle ci. proposant une r criture au noir Le conte populaire r tablissait finalement. l ordre rassurant en permettant le triomphe des enfants le r cit de Maupassant. consacre le r gne du d sordre un d cha nement d vastateur qui assimile aussi. Victoire la figure de la Furie La cuisson tait chez Grimm le pr lude une. oralit fantasm e ici le feu d vastateur la mort semblent prendre le relais. des satisfactions orales Lisons toutefois d un peu plus pr s Le lapin pr par. pour le dernier repas avant la nuit fatale renvoie l image du fils mort Une. fois la b te morte elle fit sortir le corps rouge de la peau mais la vue du. sang qu elle maniait qui lui couvrait les mains du sang ti de qu elle sentait. La M re Sauvage d une langue l autre, Description d une lecture litt raire. se refroidir et se coaguler la faisait trembler de la t te aux pieds et elle. voyait toujours son grand coup en deux et tout rouge aussi comme cet animal. encore palpitant L horreur et la r pulsion pr t es la m re ne sont peut. tre que l envers du cannibalisme dont r veraient symboliquement les fils ils. d vor rent le lapin sans s occuper d elle Naissance mort oralit et castration. se conjuguent dans cette s quence dont la port e imaginaire outrepasse toute. vocation vraisemblable Derri re la sc ne narrative se profile l autre sc ne du. fantasme qui plonge dans la r gression et la plus grande confusion L oralit. rel gu e au second plan ne ressurgit elle pas au d tour d une image la fin. de la description de l incendie avec cette vision La campagne blanche. clair e par le feu luisait comme une nappe d argent teint e de rouge. Sensible aux connotations religieuses14 le lecteur a pu croire un instant. l image du feu purificateur qui assimilerait l incendie l Apocalypse Ce feu. serait une apoth ose pour Victor le martyr Au m me moment une cloche. se met sonner comme pour une messe improvis e 15 Sauf que la fureur qui. anime Victoire n est pas celle du dieu trinitaire elle renvoie plut t au P re. de l Ancien Testament sans le fils figure vengeresse du talion apparent e aux. divinit s archa ques d voratrices d enfants Chronos et sa suite Curieuse loi. qui r git cette sc ne narrative la m diation ternaire par la figure du p re s y. r sorbe en duel infernal entre la m re et le fils C est tout l difice symbolique. qui vacille, Le narrateur et son ami Serval ne sont pas pargn s disais je Relisons le d but. J aimais ce pays infiniment Il est des coins du monde d licieux qui ont pour les yeux un. charme sensuel On les aime d un amour physique Nous gardons nous autres que s duit. la terre des souvenirs tendres pour certaines sources certains bois certains tangs. certaines collines vus souvent et qui nous ont attendris la fa on des v nements. heureux Quelquefois m me la pens e retourne vers un coin de for t ou un bout de. berge ou un verger poudr de fleurs aper us une seule fois par un jour gai et rest s. en notre coeur comme ces images de femmes rencontr es dans la rue un matin de. printemps avec une toilette claire et transparente et qui nous laissent dans l me et. dans la chair un d sir inapais inoubliable la sensation du bonheur coudoy. Difficile de ne pas tre sensible ce que sugg re d embl e cette vocation du. paradis retrouv des origines Difficile de ne pas y percevoir la relecture. l image de la terre m re m diatis e par trois figures La comparaison finale. avec ces femmes crois es un matin de printemps ach ve de la fa on la plus. explicite d rotiser la description la sensation du bonheur coudoy d rive. d une rencontre f minine qui nous laiss e dans l me et dans la chair un. At first sight the mimetic scenario which associates Victoire Simon s wild violence with the ravages of the war is seducing The literary reading makes this picture more complex by relating it to the image of the castrating Mother a figure whose appearance confuses primitively elaborated psychological and ideological identities Through paying attention to the creative force in the

Related Books

PRIVATE CARS 2004 c5club neerden nl

PRIVATE CARS 2004 c5club neerden nl

PRIVATE CARS C5 and C8 2004 CAR 050014 Volume 2 The technical information contained in this document is intended for the exclusive use of the trained personnel of the motor vehicle repair trade In some instances this information could concern the security and safety of the vehicle The information is to be used by the professional vehicle repairers for whom it is intended and they alone

CONDENSING UNIT CATALOG For more free Copeland literature

CONDENSING UNIT CATALOG For more free Copeland literature

For more free Copeland literature please visit www HVACRinfo com Va Value Ad Con 2 COPELAND BRAND CONDENSING UNIT CATALOG CONTENTS Page SystemPro Value Add Condensing Units 3 4 SystemPro Air Cooled Condensing Units 5 12 SystemPro Water Cooled Condensing Units 14 20 Copeland Scroll Air Cooled Condensing Units 21 24 Copeland Copevap Air Cooled Condensing Units 26 28

INSTALLATION INSTRUCTIONS ATV SNOW PLOW

INSTALLATION INSTRUCTIONS ATV SNOW PLOW

INSTALLATION INSTRUCTIONS ATV SNOW PLOW Mounting Kit PN 37852 Application HONDA MODELS 450S AND 450ES WARNING SEVERE INJURY OR DEATH MAY RESULT IF YOU IGNORE ANY OF THE FOLLOWING Always read the Plow Operator s Manual the Winch Operator s Manual and all warning labels before operating or using your ATV plow Always operate ATV at a walking speed with the blade installed Do

Evaluation of the Canadian Experience Class e1 2013 cec e

Evaluation of the Canadian Experience Class e1 2013 cec e

The evaluation of the Canadian Experience Class CEC was conducted in fulfilment of the Treasury Board s Policy on Evaluation Covering the period from program creation 2008 09 to 2013 14 the evaluation was guided by a program logic model and used multiple lines of evidence to examine the relevance and performance of the program

Evaluation of the Immigration Consultants of Canada

Evaluation of the Immigration Consultants of Canada

Table of contents Executive summary iv Evaluation of the Immigration Consultants of Canada Regulatory Council Canada Secretariat TBS Policy on Evaluation 2009 as well as a commitment to report on the activities of the organization by December 2013 As the ICCRC was recently established this evaluation will be useful in identifying areas where the organization needs to further

Appendix A Document Canada Appendix B

Appendix A Document Canada Appendix B

Citizenship Canada Immigration R fugi s et Citoyennet Canada IMMIGRATION Canada Family Class Sponsorship of parents grandparents adopted children and other relatives Visa Office Specific Instructions Pretoria IMM 3067 E 09 2019 Table of Contents Appendix A Document Checklist Appendix B Photo Specifications Appendix C Medical Instructions Ce guide est galement disponible en

OP 3 canada ca

OP 3 canada ca

OP 3 Adoptions 2015 11 09 8 4 Instruments and delegations Subsection A6 1 authorizes the Minister of Citizenship and Immigration Canada CIC to designate officers to exercise certain powers and to delegate authorities It also specifies which ministerial

Citizenship and Citoyennet et Immigration Canada

Citizenship and Citoyennet et Immigration Canada

IMM 5439 Settlement Plan IMM 5440 Sponsor Assessment IMM 5492 Use of a Representative IMM 5476 Document Checklist IMM 5441 This application is made available free of charge by Citizenship and Immigration Canada and is not to be sold to applicants This publication is available in alternative formats upon request

Immigration Canada IMMIGRATION Table of Contents Canada

Immigration Canada IMMIGRATION Table of Contents Canada

Canada Cette trousse est galement disponible en fran ais Citizenship and Immigration Canada Citoyennet et Immigration Canada This application is made available free by Citizenship and Immigration Canada and is not to be sold to applicants IMM 5554E 05 2010 Applying to Remain in Canada as a Temporary Resident Permit Holder Table of Contents

IMMIGRATION Table of Contents Canada Appendix B Photo

IMMIGRATION Table of Contents Canada Appendix B Photo

Citizenship Canada Immigration R fugi s et Citoyennet Canada IMMIGRATION Canada Family Class Sponsorship of parents grandparents adopted children and other relatives Visa Office Specific Instructions Japan IMM 3041 E 09 2019 Table of Contents Appendix A Checklist Immigrant Appendix B Photo Specifications Appendix C Medical Instructions Ce guide est galement disponible en fran ais

TABLE OF CONTENTS THE CANADIAN EXPERIENCE CLASS

TABLE OF CONTENTS THE CANADIAN EXPERIENCE CLASS

THE CANADIAN EXPERIENCE CLASS DELIVERING AS PROMISED This paper was originally prepared for the National Citizenship and Immigration Law CLE Conference April 16 18 2009 On September 5 2008 CIC published a News Release entitled Canadian Experience Class now open for business The News Release announced that acceptance of applications