Israel Regardie E Monsite-Books Pdf

ISRAEL REGARDIE e monsite
04 Feb 2020 | 53 views | 0 downloads | 132 Pages | 794.59 KB

Share Pdf : Israel Regardie E Monsite

Download and Preview : Israel Regardie E Monsite


Report CopyRight/DMCA Form For : Israel Regardie E Monsite



Transcription

I L ART ET LA SIGNIFICATION DE LA MAGIE,La magie en Orient et en Occident 5. L art de la magie,Signification de la magie,II INTRODUCTION A LA KABBALE 49. Un Vade Mecum de l Arbre de Vie,III LA MEDITATION 71. Une approche moderne d un Art et d une science,vieux comme le monde. IV LA KABBALE DES NOMBRES,ET DE LEUR SIGNIFICATION 92.
Manuel l mentaire des proc dures num riques,V L ART DE LA GUERISON VRAIE 113. PREMIERE PARTIE,L ART ET LA,SIGNIFICATION DE LA,I LA MAGIE EN ORIENT ET EN OCCIDENT. J avais environ dix sept ans quand un ami m a pr t un exemplaire d un. ouvrage intitul Le Lama sme de L A Waddell Naturellement je ne savais. rien alors sur la Magie et en dehors de quelques allusions th osophiques. presque rien sur le Bouddhisme, A la lumi re des quelques connaissances et du peu d exp rience. accumul es au fil de plusieurs ann es ce qui m a alors frapp le plus. fortement c est l extraordinaire similitude voire l unit fondamentale des. conceptions les plus lev es et les plus essentielles de la Magie en Orient et. en Occident Cette tradition a toujours t si jalousement gard e que la. plupart des gens en ignoraient l existence Rares ceux qui ont eu la chance. une poque ou une autre d tre entra n s comme par d invisibles courants. d affinit spirituelle vers les portails cach s de ses temples. Parfois quelques l ments de cette tradition enfouie filtraient au dehors et. se frayaient un chemin jusque dans les livres Parmi ces derniers figurent les. oeuvres de lamblichus et des n oplatoniciens plus tardifs ainsi que celles de. certains disciples tels que Cornelius Agrippa Pietro d Abano ou Eliphas Levi. On en retrouve les l ments les plus populaires dans les clavicules les. grimoires et la go tie Cependant la plus grande partie de l enseignement et. les vastes implications de son contenu pratique furent gard s absolument. secrets La raison en est sans doute le sentiment que quels que soient. l poque le pays ou les hommes rares sont ceux susceptibles d appr cier ou. de comprendre les aspects les plus profonds et les plus sublimes de la. Th urgie le plus haut degr de la Magie Pour cela il faut non seulement en. tre un adepte mais aussi pr senter un esprit capable de profondeur dans la. perception et savoir s investir dans le travail toutes qualit s qu l vidence. peu d individus poss dent Voil pourquoi il n y a gu re de sens diffuser. tous vents ces perles de sagesse tincelante qui ne manqueraient pas d tre. mal interpr t es, Indubitablement cette conclusion est corrobor e par Le Lama sme de. Waddell A vrai dire une bonne part de ce pr tendu savoir magique. sot rique y est contenu m me si l auteur ne fait que l exposer sans le. comprendre C est la raison pour laquelle sa pr sentation de cet aspect. particulier du lama sme est vici e et quasiment entach e de nullit Alors. m me si je puis dire avec Waddell que certaines pratiques lama stes ont peu. de rapport avec le bouddhisme originel je juge risibles ses railleries contre la. th orie selon laquelle il existerait un bouddhisme sot rique tendance. magique en effet paradoxalement son propre livre d montre clairement. l existence de ce fait qu il n a pas du tout per u. Visiblement Waddell avait l intention dans son livre de pr senter. objectivement le bouddhisme propre au Tibet et tel qu il est pratiqu par ses. moines et ses ermites Malheureusement les pr jug s et les erreurs de. compr hension de l auteur sont peine voil s Le r sultat c est que m me. s il a sans conteste recueilli quelques miettes parpill es des tables. sot riques des Lamas et a transcrit tout cela dans l tat o il l avait trouv. il lui manquait n anmoins la formation le savoir ou le discernement. n cessaires la compr hension du sujet que poss daient certains des. Lamas les plus initi s avec lesquels il s tait entretenu La cons quence c est. qu il n a rien pu tirer de cette information En fait c est son r cit de leurs. pratiques qui para t tout simplement ridicule et absurde Psychologi. quement ce ne sont pas les Lamas qu il a tourn s en ridicule mais lui. Quelques aspects de la Th urgie ou de la Magie occidentale ont d sormais. t mis en vidence avec une certaine nettet Certains des premiers. commentateurs et critiques d un de mes ouvrages The Three of Life. L Arbre de Vie ont estim que c tait l un expos l mentaire des. principes traditionnels essentiels de la Magie occidentale qui valait bien par. sa clart les trait s sur le sujet d j port s la connaissance du public De. m me le livre de Dion Fortune La Kabbale Mystique v ritable chef. d oeuvre explique avec une intelligence extr me la philosophie mystique qui. sous tend la pratique de la Magie Il me semble donc qu en se r f rant aux. th or mes pos s dans ces deux livres et en les appliquant au mat riau du. Lama sme de Waddell nous pourrions parvenir comprendre certains. aspects sans cela obscurs de la Magie tib taine,Principaux Domaines de la Magie.
Il faudrait peut tre commencer par admettre qu une bonne partie de. la routine magique renvoie au plan psychique certains niveaux de. l inconscient collectif mais cela ne la condamne pas totalement comme. certaines coles mystiques ont tendance le faire D autres branches traitent. de ph nom nes prodigieux tels que faire tomber la pluie obtenir de. bonnes r coltes faire fuir les d mons et autres actions d clat auxquelles les. l gendes orientales et occidentales nous ont habitu s et que les rationalistes. ou les scientistes m canistes ont bien du mal expliquer Enfin il est. malheureusement une grande partie de la Magie qui touche la sorcellerie. pure et simple je n aborderai jamais ce sujet,Un processus divin la Th urgie. Du point de vue psychologique on peut l interpr ter comme. une s rie de techniques visant retirer de l nergie d objets objectifs et. subjectifs afin que dans le renouvellement de la conscience par une libido. qui se recr e puisse tre trouv le joyau d une vie transform e dot e de. nouvelles possibilit s cr atrices et de spontan it La Magie comprend. diverses m thodes techniques dont certaines sont de nature simple et. d autres infiniment complexes et fort difficiles mettre en couvre pour. purifier la personnalit et dans cet organisme nettoy et lib r de toute. tension pathog nique invoquer le moi sup rieur, Si vous gardez ceci en m moire vous vous apercevrez alors qu un grand. nombre d l ments apparemment disparates de la Magie certaines de ses. invocations et de ses pratiques de visualisation acqui rent un sens. nouveau Ce sont des tapes psychologiques importantes qui permettent. d am liorer ou d lever le niveau de conscience pour que celleci puisse. finalement se r v ler tre un bon v hicule de la Lumi re Divine Une ou deux. phrases crites voici bien des ann es par William Quan Judge dans son. opuscule An Epitome of Theosophy Epitom de th osophie expriment si. exactement l impression transmettre qu elles valent la peine d tre cit es. Ce quoi il faut v ritablement tendre c est tellement ouvrir ou rendre. poreuse la nature inf rieure que la nature spirituelle puisse briller au travers. et devenir le guide et le ma tre Elle est seulement cultiv e dans le sens o. elle dispose d un v hicule pr par son intention et dans lequel elle peut. Cette conception traduit galement le point de vue de notre syst me. magique Les formes techniques de la Magie d crites dans The Golden Dawn. Edition Llewellyn par exemple le pentagramme et d autres rituels. l appropriation astrale de formes divines les vocations mais pas. n cessairement sous manifestation physique d esprits l mentaux et. plan taires la contemplation par le voyant de sa boule de cristal et. l invocation du Saint Ange Gardien sont pratiqu es en vue de cet unique. objectif toujours plac devant soi La Th urgie et les chefs de file des. mysticismes orientaux sont ainsi en parfait accord quant aux principes. th oriques fondamentaux,Les Erreurs Objectives, Pour illustrer maintenant ce que j entends par ces contresens dans. lesquels une analyse purement objective des pratiques magiques risque de. tomber il serait int ressant d tudier ne serait ce que quelques unes des. affirmations nonc es par Waddell Reprenons tout d abord une citation de. la page 152 deuxi me dition de son livre En se r veillant chaque matin. avant m me de s aventurer hors de sa chambre le plus pur ge lug pa lama. se fortifie contre l assaut des d mons en commen ant par prendre l aspect. spirituel de cet tre tut laire effrayant Ainsi quand le lama sort de sa. chambre il pr sente spirituellement l apparence du roi d mon alors les. mauvais d mons inf rieurs se laissent tromper croyant que le lama est. vraiment leur roi vindicatif et ils s enfuient hors de sa pr sence sans lui. faire de mal, C est probablement l une interpr tation pu rile M me si le fait qu il soit. possible de prendre la forme spirituelle de divinit s tut laires est. parfaitement exact le raisonnement que propose Waddell est infantile et. stupide Pour ce qui concerne la Th urgie occidentale des si cles d effort ont. montr que le compl ment le plus puissant pour enrichir l existence. spirituelle par exemple en aidant la psych assimiler l tre inf rieur c est. l appropriation de la forme magique d une force ou d une cr ature divine En. exaltant l esprit et l me pour les rendre sensibles sa pr sence tout en. pronon ant une invocation on reconna t qu il peut se produire une descente. de la Lumi re dans le coeur du fid le accompagn e pari passu par. l ascension de l esprit vers la splendeur ineffable de l tre divin. Les Formes Divines, Pour ce qui est de la raison et de l explication de ce processus il serait.
bon de dire bri vement que selon l hypoth se magique le cosmos tout entier. est rempli et vitalis par une Vie omnipr sente unique la fois immanente. et transcendante en elle m me A l aube de la manifestation de l univers. apr s l obscurit triplement inconnue surgissent les Vies grandes divinit s. et forces spirituelles Les Cosmocratores qui deviennent les architectes et. constructeurs intelligents de tous les recoins de l univers A partir de leur. propre essence spirituelle individuelle d autres hi rarchies inf rieures sont. enfant es et de celles l en naissent d autres et d autres groupes sont ainsi. cr s Ce sont l celles qui repr sentent dans les profondeurs cach es de la. psych ces id es primordiales dont Jung parle comme d images arch types. toujours pr sentes dans l inconscient collectif de la race humaine C est ainsi. que travers l union de la conscience humaine avec l tre des dieux suivant. une chelle ascendante l me de l homme peut progressivement approcher. la racine et la source finales de son tre Selon le sch ma bouddhiste il s agit. de l essence de l esprit de l homme qui est intrins quement pure c est le. Dharmakaya le corps divin inconditionn de la v rit Le dessein d effrayer. les mauvais d mons n est pas inclus dans le domaine d application de cette. technique Il est bien difficile de savoir si l hypoth se de Waddell lui est. propre ou non quoique cette th se soit commune tous les peuples. primitifs Elle a peut tre t mise par un lama en guise de plaisanterie. pour luder des questions plus importantes il est cependant vrai aussi que. dans des moments de danger psychique l appropriation d une forme divine. est d un tr s grand secours non pas d ailleurs parce que le d mon ou l esprit. l mental effrayant se laisse tromper ou terrifier par la forme Elle est utile. en cela que l op rateur en s ouvrant une phase de l esprit divin par. l appropriation de la forme symbolique de ce dernier se pare ou est rev tu de. l autorit et de la domination de ce dieu, Pour ce qui concerne la forme occidentale de la Magie c est en Egypte que. ces forces cosmiques furent tudi es de pr s et que leurs qualit s et. attributs furent observ s et not s C est ainsi crue naquirent les. pictographes conventionnalis s de leurs dieux profonds de par leur. signification mais simples quant l loquence mouvante de leur. description Ce sont les formes divines gyptiennes qui sont utilis es dans la. Magie occidentale et non celles du Tibet ou de l Inde L utilisation technique. de ces formes divines consiste en l application des pouvoirs de la volont et. de l imagination ainsi que ceux du son et de la couleur On trouve un. paragraphe d une grande profondeur dans The Mahatma Letters Les lettres. du Mahatma o K H crivit A P Sinnett Comment pouvais tu te faire. comprendre par ces forces semi intelligentes leur commander en fait alors. qu elles ne peuvent communiquer avec nous qu travers des sons et des. couleurs dans une corr lation de leurs vibrations respectives En effet le. son la lumi re et la couleur sont les facteurs principaux qui forment ces. degr s d intelligence, M me s il vaut mieux ne pas entrer plus profond ment dans ce sujet je. rajouterai que les remarques de K H s appliquent galement d autres. forces et pouvoirs que les forces et pouvoirs des formes l mentales La. forme astrale de la couleur et de la lumi re prise dans l imagination cr e un. moule ou un foyer d un genre particulier dans lesquels par des modes de. vibration et d invocation techniques la force ou le pouvoir spirituel d sir s. s incarne On dit qu en habillant sa propre forme astrale avec la silhouette. id ale du dieu maintenant vitalis e par la descente de la force invoqu e. l homme peut tre accept ou lev jusque dans le sein m me de la divinit. rejoignant ainsi progressivement sans perdre l humanit qu il a acquise. cette Racine myst rieuse et in nommable d o il est venu originellement. Le Son dans les Conjurations Magiques, On trouve un autre exemple du manque d humour et de perspicacit de. Waddell la page 322 En d crivant la pr paration du novice il dit que le. lama adopte une voix grave et rauque acquise par la pratique afin de. donner une impression de maturit et de sagesse J ignore si parmi mes. lecteurs il en est qui ont d j assist une c r monie quelconque ou bien. entendu une invocation r cit e par un pratiquant entra n ce genre de. choses mais je dirais qu ils sont sans doute rares Le ton que l on adopte. toujours vise produire le maximum de vibrations Pour beaucoup de. disciples une intonation grave ou un bourdonnement sourd sont les. mani res de prononcer une incantation qui r sonnent le plus Par. cons quent c est l le ton id al gr ce auquel on peut r veiller de l int rieur. les forces magiques subtiles que l on appelle Il serait bon de noter galement. que les invocations les meilleures sont toujours sonores et vibrent. intens ment L id e que la voix puisse simplement sugg rer la maturit et la. sagesse est tout bonnement idiote Voil encore un exemple du m pris que. l Occident manifeste l gard d un syst me diff rent au lieu de l aborder. avec un esprit positif afin de vraiment chercher le comprendre Les. sp cimens tib tains de rituels donn s par Waddell contiennent un nombre. amusant de Oms Hums Has et Phats mais dans ces conditions les. conjurations occidentales contiennent des noms barbares d vocation tout. aussi amusants Yah Agla etc J ai trait ailleurs de cette question du. son dans les conjurations magiques avec de plus amples d tails Je me. bornerai donc noter que Mme Blavatsky sugg re dans La doctrine secr te. que l utilisation vibratoire des conjurations et du son a une signification. profonde Le son et le rythme dit elle ont des liens troits avec les. quatre l ments La vibration qu ils cr ent ou toute autre vibration ne. manque pas de r veiller les puissances correspondantes union qui produit. soit de bons soit de mauvais r sultats suivant les cas Toute cette question. du son ainsi que l emploi de vocables pr tendument barbares d vocation. doivent tre longuement tudi s avant de pouvoir tre expliqu s en accusant. les mages ou les lamas de simplement imiter la sagesse. La Croix Kabbalistique, On note avec une attention plus soutenue que les Tib tains ont une. forme de ce que l on appelle ici en Occident la Croix Kabbalistique A la page. 423 du livre de Waddell on trouve la description suivante. Attributions physiques des Dix Sephiroth, Avant de commencer tout exercice d votionnel les ma tres lamas.
accomplissent ou r alisent des gestes qui rappellent troitement le signe de. croix tel qu il est pratiqu par les chr tiens Le lama se touche doucement. le front soit avec le doigt soit avec une cloche en pronon ant le Om. mystique puis il touche le haut de sa poitrine en pronon ant. Ah puis l pigastre le creux de l estomac en pronon ant Hum En. outre certains lamas ajoutent Sva ha tandis que d autres compl tent la. croix en se touchant l paule gauche en pronon ant Dam et ensuite. Yam On suppose que l objet de ces manipulations est de concentrer les. diff rentes parties de la Sattva en d autres termes le corps la parole et. l esprit sur l image ou la divinit avec laquelle il est sur le point de. communiquer Avant de commenter ce qui pr c de il est imp ratif. d indiquer certaines th ories fondamentales que l on trouve dans certains. livres de la Kabbale Si le lecteur s est d j familiaris avec la splendide. Introduction to the Study of the Kaballah Introduction l tude de la. Kabbale de Wm W Westcott ou avec le livre de Dion Fortune The Mystical. Qabalah La Kabbale mystique il y aura trouv un diagramme attribuant. les dix Sephiroth la silhouette du corps humain Au dessus de la t te qui. forme une couronne il y a Kether qui repr sente l esprit divin et aux pieds. Malchut tandis qu aux paules droite et gauche sont attribu es. respectivement Geboura et Gedoula Mars et Jupiter le puissance et la. majest Dans la pneumatologie kabbalistique Kether correspond la. Monade substance dynamique et essentielle d un homme l esprit la. recherche d exp rience travers son incarnation ici sur la Terre Le fait que. cette S phira soit plac e au dessus de la t te plut t qu l int rieur du. cerveau par exemple ou au centre du coeur est hautement significatif. C est la lumi re de l esprit qui brille toujours et p n tre l obscurit au. dessous L esprit de l homme est la chandelle du Seigneur ou encore. Quand Sa chandelle brillait sur ma t te et qu sa lumi re je traversais. l obscurit Cette id e trouve des quivalents dans d autres syst mes de. croyance Ainsi dans son Epitom de la th osophie Judge crit On. soutient que l homme r el qui est le soi sup rieur en tant l tincelle du. Divin surplombe l tre visible qui a la possibilit de s unir avec cette. tincelle C est pourquoi il est dit que l Esprit sup rieur n est pas en l homme. mais au dessus de lui Toutes les proc dures magiques ont ainsi pour objet. de purifier l tre inf rieur de telle sorte que cet tre sup rieur qui. normalement ne fait que nous surplomber et appara t rarement pleinement. incarn puisse descendre dans un v hicule purifi et consacr La tradition. th urgique affirme que si l on s acquitte dans les r gles du rituel de la Croix. Kabbalistique entre autres choses cette fin peut tre accomplie En tant. qu exercice d votionnel ou que m ditation il est utilis en collaboration avec. la formulation de certaines figures lin aires du pentagramme les. prof rations de vocables divins et suivi par l invocation des quatre grands. archanges En voici la version occidentale,1 Touchez le front et dites Atoh Tu es. 2 Touchez la poitrine et dites Malchut le Royaume, 3 Touchez l paule droite dites ve Geboura et la puissance. 4 Touchez l paule gauche dites ve Gedoula et la Gloire. 5 En croisant les mains contre le coeur dites le Olahm Amen pour. toujours Amen, 6 Ensuite suivent des Pentagrammes sp cifiques qui sont effectu s face aux. points cardinaux puis la prof ration de vocables divins. 7 Etendez les bras en forme de croix en disant,8 Devant moi Rapha l derri re moi Gabriel. 9 A ma main droit Micha l ma main gauche Auriel,10 Car devant moi s enflamme le Pentagramme.
11 Et derri re moi brille l toile six rayons,12 R p tez de 1 5 la Croix Kabbalistique. Pour ce qui concerne ce petit rituel on peut dire qu il agit de sept. mani res D abord il invoque la puissance du moi sup rieur comme source. constante de surveillance et de conseils Il place les proc dures qui font suite. sous l gide divine Ayant alors banni en tra ant les pentagrammes. appropri s tous les tres non essentiels des quatre points cardinaux avec. l aide du nom quatre lettres de Dieu il appelle les quatre archanges les. quatre fonctions concr tis es du monde psychique int rieur et les paires. doubles d oppos s pour prot ger la sph re d op ration magique qui est le. cercle du soi A la fin le rituel invoque une fois encore le soi sup rieur si. bien que du d but jusqu la fin la c r monie enti re est plac e sous la. protection de l esprit La premi re section qui coin rend les points 1 5. cinq identifie le soi sup rieur de l officiant avec les aspects les plus lev s de. l univers s phirotique En fait il affirme l identit essentielle de l me avec. l inconscient collectif de l humanit toute enti re Si on essayait de pousser. un peu plus loin l analyse le mot h breu Atoh signifiant Tu renverrait. la brillance blanche divine soi sup rieur qui surplombe chaque homme En. dessinant la ligne d en haut jusqu au creux de l estomac qui repr sente. symboliquement les pieds car il serait difficile de se pencher jusqu aux pieds. le trait vertical d une croix de lumi re est r alis dans l imagination Le trait. horizontal est cr en touchant les deux paules et en modulant des. vocables qui montrent que les qualit s du soi sup rieur incluent la fois la. puissance et la majest la s v rit et la douceur pleine d amour L quilibre. est la caract ristique particuli re de la croix comme symbole particulier et le. fait de tracer la Croix Kabbalistique l int rieur de l aura affirme la descente. de l esprit et son quilibre l int rieur de la conscience ou bien l int rieur. de la sph re magique Cette signification est encore soulign e par le geste de. croiser les mains sur le centre Thiphereth le coeur de l harmonie et de. l quilibre en disant le Olahm Amen pour toujours Le mot sanskrit Sauva. implique purit rythme et harmonie les trois Gunas ou qualit s et fait. r f rence l esprit De m me dans l quivalent occidental de ce sch ma. l alchimie les trois qualit s renvoient aux trois principes alchimiques de. base le sel le soufre et le mercure Parmi eux le Mercure Universel est un. attribut de Kether cet ange saint qui est le gardien divin et le Veilleur qui. surplombe l me de l homme attendant jamais qu on lui donne l ordre. d approcher pour que son v hicule puisse tre lev jusqu sa propre gloire. Il y a donc ici une tr s importante ressemblance entre l exercice de la. d votion tib tain et ce rituel qui est prescrit comme l une des plus. importantes pratiques de la Magie kabbalistique de la tradition occidentale. Le Lama sme et l Eucharistie, Dans la section de son livre o Waddell traite de la c l bration lama ste. de l Eucharistie on trouve un autre parall lisme important Il d crit. comment le pr tre ou le lama qui dirige la c r monie a t oblig de se. purifier au cours de la majeure partie des vingt quatre heures pr c dentes. par la c r monie du bain et en s levant l esprit ce qu il fait en r p tant des. mantras ou des invocations Voici la description m me de l aspect int rieur. ou magique du rituel je vous la donne telle quelle m me si elle n est pas. particuli rement bonne Une fois que tout est pr t et la congr gation. assembl e le pr tre que les rites asc tiques dont on a parl plus haut ont. purifi pour la c r monie v tu de sa robe et de son manteau retire la. grande image du Bouddha Amitayus une partie de sa divinit en pla ant le. vajra de son rdor jehti t ag sur le vase nectar que l image d Amitayus tient. dans sa lampe et en appliquant l autre c t sa propre poitrine contre son. coeur Ainsi par la corde comme par un c ble t l graphique passe l esprit. divin le lama doit concevoir mentalement que son coeur est v ritablement. uni avec celui du dieu Amitayus et que pendant ce temps il est lui m me ce. Apr s cette m ditation l offrande de riz et le fluide contenu dans un vase. sp cial sont consacr s par des invocations tr s ardentes et des cymbales. Ensuite la nourriture et l eau consacr es sont partag es par l assembl e. Du point de vue th urgique le raisonnement qui sous tend la c l bration. de l Eucharistie est plut t simple Il peut exister d innombrables sortes. d Eucharistie qui ont chacune des objectifs diff rents Une substance est. choisie en fonction de ses affinit s particuli res selon la doctrine des. correspondances avec un type particulier de force spirituelle ou de dieu et. elle est consacr e par une c r monie Ainsi une hostie au bl qui participe. de la substance de la d esse du bl est attribu e soit aux pouvoirs de V nus. soit l l ment de la terre sous la domination de C r s ou Pers phone Les. huiles p n trantes renverraient en particulier l l ment du feu dont la. divinit tut laire est Horus Les olives seraient consacr es la force. repr sent e par le signe astrologique du Verseau l l ment de l air et la. d esse Hathor Enfin le vin renvoie Dionysos et aux dieux solaires en. g n ral Osiris R etc, Gr ce une table de correspondances tr s labor e il est possible de. s lectionner n importe quelle substance pour en faire le support physique. servant la manifestation d une id e spirituelle La c r monie de la. cons cration du support mat riel par l interm diaire d une invocation de la. force divine accomplit ce qui est vulgairement appel le miracle de la. transsubstantiation Pour utiliser une terminologie magique plus acceptable. la substance est transform e d un corps inerte sans vie en un organisme. vivant bref en un talisman La cons cration la charge et lui donne en. quelque sorte une me,La Magie Talismanique, A ce stade je dois exprimer avec insistance mon d saccord avec ces. auteurs qui traitent de science et de Magie et qui se laissant impressionner. tort ou mal influencer par la psychologie moderne expliquent que l effet. d un talisman est d enti rement la suggestion C est totalement absurde. et je ne peux que supposer que quiconque formule un tel argument est. totalement d pourvu d exp rience dans ce type de travail magique C est ce. type d exp rience qui fait partie ou devrait tre inclus au d but des travaux. pratiques sur l aspect technique de la Magie Le manque d exp rience m me. dans cet aspect l mentaire de la virtuosit technique rend caducs tous. jugements que l on pourrait porter sur les autres techniques. Nous sommes confront s ici au m me type de probl me que celui qui. s est pos il y a plus d un si cle dans une autre sph re Les premiers grands. magn tiseurs apr s Mesmer de grands noms comme de Puys gur Deleuze. du Potet et La Fontaine pr tendaient qu force de volont et d imagination. ils taient capables de s ouvrir un influx de l ext rieur puis de transmettre. partir de leur propre organisme une sorte de pouvoir vital ou de. magn tisme animal Comme cette force p n trait tout ils affirmaient qu elle. pouvait tre utilis e des fins th rapeutiques Plus tard quand ils. essay rent de reproduire les ph nom nes de transe et les m thodes de. gu rison inaugur s par les mesm ristes les docteurs de l cole orthodoxe. limin rent la th orie de l existence d une force transmissible proprement. parler et la remplac rent par la th orie de la suggestion A partir des. exp riences de Braid prolong es par une lign e de remarquables. chercheurs on parvint reproduire des ph nom nes magiques par des. moyens purement psychologiques sans qu il y ait recours aucune. hypoth se de magn tisme animal Cependant le fait qu un ph nom ne. puisse tre produit par une m thode n implique pas n cessairement que sa. duplication par une autre est erron e Il est tr s possible que des effets. similaires puissent tre obtenus par des techniques tr s diff rentes bas es. sur diverses hypoth ses chacune restant valide dans sa propre sph re et. chacune se trouvant capable d expliquer une s rie de faits donn s Dans. tous les cas on n a jamais pu d montrer que la r alit du magn tisme animal. ou la transmission de ce que l on a appel en Orient prana vitalit. n existaient pas Au contraire il est simple d en d montrer l existence Il. suffit qu une personne normale suspende ses doigts au dessus du bras. d une autre personne en imaginant et en d sirant que sa prana s chappe. de ses doigts en longs flux transparents d nergie Si la deuxi me personne. reste assise sans bouger et se force attendre et ressentir sans pr jug. elle ne tardera pas percevoir un courant froid dans ce bras ou une. sensation de picotement au bout de ses propres doigts provenant de l influx. de la prana Cette exp rience n a rien voir avec la suggestion car elle peut. tre tent e avec un individu qui ignore totalement les principes fondamen. taux en jeu et qui par cons quent n est pas directement sensible la. suggestion ce titre Spontan ment et sans qu on le mette sur la voie il. observera le fait qu une transmission de vitalit tangible a t effectu e Il est. peut tre possible de l enregistrer l aide d un instrument ultra sensible Par. ailleurs dans une pi ce obscure il est possible de voir ces flux sortant des. doigts si la main est devant un tissu noir Il est en outre possible de cultiver. cette capacit de g n rer du pouvoir, J aimerais ajouter bri vement que le ph nom ne de la suggestion.
n invalide en aucune mani re l existence du magn tisme animal ni l effet. d un talisman charg d nergie De fait nous sommes confront s au m me. probl me que celui qui tait apparu il y a des ann es la question tait alors. de savoir si l tat de transe ou les ph nom nes th rapeutiques du. mesm risme taient v ritablement le r sultat de la suggestion ou s ils taient. dus une surcharge de vitalit Si la puissance peut passer d un individu. un autre comme je le soutiens pourquoi ne serait il pas de m me possible. de la transmettre une substance sp cifique particuli rement appropri e de. par sa nature recevoir une charge La tradition a toujours affirm que les. m taux les gemmes et les pierres pr cieuses le v lin et le parchemin. constituaient de bons supports mat riels pour les talismans Si la vitalit de. l officiant peut tre augment e par de simples exercices de m ditation. semblables ceux d crits dans L Art de la Gu rison Vraie ou par des. m thodes ouvertement magiques d invocation ou de visualisation de formes. divines alors une charge tr s puissante peut tre transmise au support. mat riel du talisman En soi cependant le talisman n est rien Il ne devient. efficace qu apr s avoir t correctement consacr et vitalis Ainsi la. substance eucharistique est sans valeur par elle m me aussi longtemps. qu elle n a pas t d ment consacr e par une c r monie magique appropri e. et transform e en le v hicule d un type de force appropri. La Cons cration, Le mode de cons cration constitue l vidence un sujet tout autre qui. n a pas tre d crit ici dans la mesure o il s agit l d une affaire longue et. complexe L une des phases importantes d une telle c r monie destin e la. cons cration d un talisman est l appropriation astrale d une forme divine. Quand l officiant a d termin la nature de la force divine qu il d sire. invoquer et apr s avoir s lectionn la substance mat rielle dont la nature. s harmonise avec cette force il doit s efforcer au cours de cette c r monie de. cons cration d exalter l esprit l int rieur de lui m me au point de. s identifier v ritablement d une mani re ou d une autre avec la conscience. de ladite force ou divinit Plus cette union dynamique est approfondie et. compl te plus la simple charge de telesmata qui suit devient automatique et. simple Dans le cas de l Eucharistie il ne s agit toutefois pas simplement de. l identification spirituelle avec la divinit comme pr liminaire l ascension. jusqu au Dieu universel inconnu mais de la transmutation alchimique des. v hicules inf rieurs en un corps glorifi Alors que la conscience la plus. lev e du Mage peut certainement se dissoudre dans l extase il devient. imp ratif de cr er un lien magique entre cette conscience divine d une part. et son corps et ses motions physiques d autre part Par cons quent la. magn tisation c r monielle d une substance mat rielle qu elle soit hostie ou. vin ou bien plante l impr gne de cette m me force divine En la. consommant le Mage s impr gne de cette force transmuante jusque dans. son tre et sa fibre m mes afin de proc der l oeuvre de transformation. Comme l a crit Th rion un pseudonyme le magicien s impr gne de Dieu. se nourrit de Dieu s enivre de Dieu Petit petit son corps deviendra purifi. par le chatoiement de Dieu jour apr s jour son enveloppe mortelle se.

Related Books

BLACK LETTER OUTLINES Contracts

BLACK LETTER OUTLINES Contracts

If an offer looks to a series of contracts, a contract arises each time the offeree accepts. As to the future, the offer is revocable unless the offer is irrevocable.

College of Health Science and Public Health Exercise ...

College of Health Science and Public Health Exercise

College of Health Science and Public Health Exercise Science Pre-Occupational Therapy BS 89-105 Why study Exercise Science? Knowledge and Skills The program is the study of movement and the associated functional responses and adaptations. Students learn how to assist people to live healthier lives through exercise, rehabilitation, and nutrition, as well as assisting them to overcome their ...

The Tom Bearden Website - 4DT

The Tom Bearden Website 4DT

book, The Excalibur Briefing, Strawberry Hill Press, 2594 15th Avenue, San Francisco, California 94127 and has numerous technical papers dealing with new paradigm physics, paranormal phenomena, and Soviet psychotronic weapons. Finally, Bearden's Solutions to Tesla's Secrets and the Soviet Tesla Weapons promises to be recognized in the future as a major contribution to our present technology ...

Cancer of the Pancreas - CancerQuest

Cancer of the Pancreas CancerQuest

This booklet is about cancer of the pancreas. The Cancer Information Service can help you learn more about this disease. The staff can talk with you in English or

CRYOGENICS - Iowa State University

CRYOGENICS Iowa State University

Author: Frank Pobell; Springer, 2007 . Experimental techniques in low-temperature physics . Author: Guy K. White; Clarendon Press, 1979. Experimental low-temperature physics. Author: Anthony Kent; American Institute of Physics, 1993 . Experimental techniques in condensed matter physics at low temperatures . Author: Robert C Richardson; Eric N Smith Addison-Wesley Pub. Co., 1988. Experimental ...

How to Dominate Google Adwords - ????? ??????

How to Dominate Google Adwords

Because they DO NOT know how to dominate Google Adwords. How ... once you finally do master this ... increase your cost?per?click and ...

BEST PRACTICES - Shopping Cart Cloud Software | Actinic

BEST PRACTICES Shopping Cart Cloud Software Actinic

best practices and start increasing your ... your answer is as relevant as possible you need to master an essential ... to increase your sales with Google Adwords

Strategies for Design Science Research Evaluation

Strategies for Design Science Research Evaluation

strategies, which includes ex a nte (prior to artifact construction) evaluation. This broader view is developed as a strategic DSR evaluation framework, which expands evaluation choices for IS DSR researchers, and also adds emphasis to strategies for evaluating design processes in addit ion to design products, using well -known quality criteria as an important asset. The framework encompasses ...

PCM-400 Datasheet - AC-DC POWER SUPPLY | CUI Inc

PCM 400 Datasheet AC DC POWER SUPPLY CUI Inc

cui .com date 12/02/2014 page 1 of 8 SERIES : PCM-400 DESCRIPTION: AC-DC POWER SUPPLY PART NUMBER KEY PCM-400 - X XX - XXX - X Base Number

?? ????? ???????? ?????? ??????? ?????????, UDK: 343

 UDK 343

UDK: 343.811 ??? ???????: 01.09.2014. ??? ?????????: 01.12.2014. ?????? ?????? * darko@prafak.ni.ac.rs ** ??? ?? ?????????? ? ?????? ???????? ??. 179046, ???????????? ?? ????????, ????? ? ?????????? ?????? ????????? ??????. ?? ????? ????????,* ?????? ...